Les enfants victimes de violences collectives

FELDMAN Marion : Les enfants exposés aux violences collectives. Editions Eres

Les enfants exposés aux violences collectives ont été confrontés à des traumatismes individuels, familiaux et/ou groupaux qui fragilisent leur développement. La perte des enveloppes culturelles et/ou familiales peut alors générer la « crainte de l’effondrement » psychique de ces enfants en mettant à mal leur continuité d’existence.

A partir de cinq histoires collectives – la Shoah, la colonisation franco-algérienne, les familles tamoules exilées en France, le génocide au Rwanda et les violences de l’histoire d’Haïti – cet ouvrage analyse l’impact des violences collectives sur les enfants (bébés, enfants et adolescents) et leur construction subjective.

A l’articulation de l’individuel et du collectif, de la psychanalyse, de l’histoire et de l’anthropologie, les auteurs apportent un éclairage sur les ébranlements du processus de développement. Ils proposent des analyses étayées sur des observations fines menées dans différents contextes et dessinent des pistes pour penser les modalités de soins.

 

José Polard Psychologue, psychothérapeute, psychanalyste

Jouars Pontchartrain, Villiers Saint Frédéric, Neauphle